Neverland


 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Toute une ville détruite [PV]

Aller en bas 
AuteurMessage
Yann Amiss
Ange déchu
Ange déchu
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Race : Ange déchu
Rôle : Voleur
Âge : 200 ans
Date d'inscription : 16/01/2007

Memory
Clan: Neutre
Pouvoirs:

MessageSujet: Toute une ville détruite [PV]   Lun 3 Nov - 18:51

Yann se remettait doucement d’une rencontre violente avec un vampire. Il avait fui sans trop faire attention au chemin qu’il empruntait. Après quelques heures de marche infructueuses, il avait réussi reconnaître le lieu où il se trouvait. Il n’était pas loin d’une ville où il aimait bien faire halte il y a de nombreuses années, avant sa déchéance. L’endroit était habité par les mages, avec qui il s’entendait bien dans le temps. Comme il avait besoin d’une pause, et que l’endroit devait être la ville la plus proche, il se décida à y aller. Cela faisait tellement longtemps qu’il n’y était pas allé, il se demandait si l’endroit et ses habitants avaient beaucoup changé. L’île était devenue tellement grande depuis 200 ans, il ne pouvait plus la parcourir avec autant de facilité qu’avant.

Mais plus il se rapprochait du lieu, plus il avait un mauvais pressentiment. Il n’y avait pas de bruit, il faisait anormalement froid, et tout paraissait mort. Son idée fut confirmée quand il arriva aux portes de la ville, et n’eut qu’un vaste champ de ruine face à lui. Ebahit, il tomba à genoux, le souffle coupé. Il n’arrivait pas à croire ce qu’il avait sous les yeux. A force de vivre en solitaire, il n’était plus au courant de tout ce qui se passait sur Neverland, il aurait sinon su que la ville n’existait plus et ce depuis longtemps déjà, qu’elle avait été ravagée par les hommes, hommes qui ne devaient pas être trop loin d’ailleurs puisque c’était maintenant leur territoire. Mais inconscient du danger qu’eux et les créatures présentes en ces lieux représentaient, il se releva et s’avança parmi les décombres.

Il reconnaissait plusieurs endroit de ce qui fut la ville dans la quelle il se baladait, mais avec difficulté, tout avait bel et bien été détruit. Désemparé, il ôta sa cape qu’il roula en boule pour la mettre sous son bras, et il s’envola vers le sommet de l’une des tours qui tenait encore debout. Arrivé là haut, il entra par une fenêtre défoncée et regarda tout autour de lui. Il n’y avait plus ici aucun signe de vie. Fulminant de colère à l’idée de la violence qui avait du se dérouler ici, il jeta son habit par terre de rage et poussa un cri puissant en donnant un coup de poing dans le mur. Il avait eu des amis ici, et même s’il s’était très bien porté pendant toutes ses années sans avoir la moindre nouvelle, savoir qu’ils étaient tous morts l’emplissait d’une colère titanesque.

Les plumes de ses ailes se hérissèrent, t devinrent tout à coup plus sombre. Il resta ainsi quelques instants le souffle rauque, fixant cette immensité détruite là en face de lui. Finalement, revenant à la réalité, il serra les poings, secoua la tête, et envisagea de se calmer. Il prit une profonde inspiration, ses ailes reprirent petit à petit leur apparence normale, et il s’assit sur le sol, contre le mur, le visage enfoui dans la main droite tandis que la gauche tapotait nerveusement les dalles de pierres. Son état de presque transe rageuse qu’il avait eu précédemment l’avait empêché d’entendre quelqu’un s’approcher.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ataxia.forumsactifs.net/index.htm
Tom Shïakyo
loup-garou
loup-garou
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 35
Race : loup garou
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 10/10/2006

Memory
Clan: Neutre
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Toute une ville détruite [PV]   Mer 5 Nov - 22:24

[HJ => finalement j'ai eu le temps de te réponde ! Wink ]

Aussi silencieux qu’un loup peut l’être, il avançait au couvert des ruines se tapissant entre les pierres lisses des anciennes tours et leurs ombres déchiquetées. De son vivant, enfin, celui de la ville, du temps où les tours pointaient encore vers le ciel leurs pointes brillantes, Tom ne c’était aventuré ici que peu de fois. D’ailleurs, ces ruines portaient d’assez mauvais souvenirs dont il n’avait pas vraiment envie de penser. Certaines de ces pierres devaient encore porter son sang. Cette certitude lui arracha un mauvais sourire qui, sous sa forme canine revint à un rictus découvrant ses longues dents pointues.
Continuant son avancée dangereuse, car, depuis la grande guerre et la destruction complète du village, ce dernier était devenu repaire favoris des hommes. En effet, il se situait à proximité de Neverland, plus que tout autre lieu. C’était ce qu’ils appelaient une position stratégique…Il ne devait pas y avoir que son sang sur ces pierres froides et nues…
A chaque petit roulement de pierre, Tom s’arrêtait, se plaquant un peu plus encore dans la poussière. Il ne tenait nullement à faire connaissance avec les nouveaux habitants quand bien même il fait parti un jour bien lointain, de leur société…Et c’est d’ailleurs pour ça qu’il se trouvait là aujourd’hui à prendre, une énième fois des risques considérables pour pas grand-chose au final. Mais quel plaisir pourrait-on trouver à vivre si on ne se donnait pas de temps en temps quelque chalenges pour ajouter du piment à la vie ?!

Le jeune lycanthrope pointa soudain ses oreilles, le nez en l’air reniflant le vent qui lui amenait l’odeur d’une présence proche, très proche. Mais, Tom eut beau scruter les ruines alentours, pas la moindre trace de silhouette humaine, rien que des pierres, des restes d’objets sans vie. Il se trouvait dans une partie du village où les hommes ne venaient que très rarement d’après ce que lui avait dit Charlie, le jeune aubergiste avec qui il avait discuté plusieurs jours auparavant, au début de son grand périple en terres ennemies ! Car oui, le jeune homme est bien à la recherche de quelque chose. Lui-même ne c’est pas vraiment quoi, mais il avait eu besoin de faire ce voyage vers ses origines humaines et voilà ! Aujourd’hui, il en était rendu à glisser entre les restes d’une gloire détruite et oubliée, de temps prospères et plus ou moins paisible. Quoi qu’il en soit, il était venu là comme en pèlerinage, ici, il avait connu la première perte de sa nouvelle vie en temps que loup-garou. La première véritable douleur de la perte d’un être cher depuis sa venue sur Neverland. Et c’est sans doute là qu’il c’était le plus frotté aux hommes. A part ça, il ne voyait pas vraiment l’intérêt de venir ici, mais allez savoir pourquoi, Tom avait suivis les conseils de cet aubergiste aventureux comme lui et, comme lui, qui ne trouve pas vraiment sa place. Il disait que cela lui ferait du bien…Et il est vrai qu’il se sentait pleins d’une nouvelle force.
La présence sembla passer au dessus de lui comme l’aurait fait un oiseau ce qui ne manqua pas d’intriguer notre jeune homme-loup mais lorsqu’il porta son regard sur les cieux, seuls les nuages lui apparurent et quelques oiseaux. La vie commençait déjà à revenir peu à peu…Petit à petit…

Peut-être irait-il s’aventurer plus près du camp des hommes…De temps en temps une brise de vent confirmait leur présence plus au Sud par des odeurs multiples et diverses de la vie humaine. De la boisson, un feu, de la chair grillée…Toutes ces choses là quoi !
A présent, Tom se tenait au pied de l’une des rares tours survivantes à l’ouragan qui semblait avoir ébranlé la belle ville. Il hésitait à monter tout en haut. D’une part, l’ascension serait longue et fatigante, de l’autre, il ne savait pas vraiment ce qu’il y trouverait. Il fallait être prudent et, monter comme ça dans un endroit clos avec une seule et unique sortie, c’est un peu comme se fourrer dans un piège volontairement. Charlie lui avait parlé de poste d’avant-garde…Peut-être que cette tour, grâce à laquelle on devait sans doute pouvoir observer à des kilomètres à la ronde, devait être un bon point tactique…Mais si il n’y s’y trouvait personne…Cela lui permettrait d’observer les alentours et, qui sait, même d’apercevoir le camps de humains et définir ainsi leurs position exacte, les pointes faibles et les points forts de leurs installations de manière à s’y glisser sans provoquer une grande réception…

Finalement convainque par ces derniers arguments et puis, après tout il n’avait pas peur du danger, Tom grimpait silencieusement les nombreuses marches de la géante tour noire. Arriver vers le milieu des escaliers, ou du moins ce qu’il estimait être le milieu, il fut obligé de faire une petite pause. L’exercice était des plus essoufflant et sa langue pendante le signifiait clairement. Cependant, l’absence d’homme jusqu’à présent lui donnait espoir que cette tour fut abandonnée pour de bon et qu’il pourrait même y attendre l’heure propice de la nuit pour infiltrer le camp ennemie. C’est alors qu’un cri de rage provenant d’au dessus de lui remit aussitôt le jeune lycanthrope sur ces gardes. Il était monté trop haut pour redescendre comme ça sans n’avoir rien vu. Cela aurait du gâchis d’énergie d’avoir fait tout ce chemin pour être finalement obligé de redescendre sans savoir de quoi il en retournait.
Ainsi, plus prudent que jamais, Tom repris son ascension d’abord lentement, puis de plus en plus vite au et à mesure qu’il sentait clairement une présence. Il s’arrêta que lorsqu’il aperçut l’encadrement d’une ouverture où les escaliers prenaient enfin fin. Reprenant forme humaine, car après tout il pouvait toujours essayer de se faire passer pour un des leurs si jamais au bout il trouvait des humains…
Après avoir repris son souffle et une grande inspiration, il avança résolument vers la lumière près à attaquer en cas de besoin.

Le spectacle qui s’offrit à ses yeux était des moins inattendus. Pas de trace de militaires, d’observatoire caché, d’armes ou même d’humains. Un tas de ruine, des débris jonchaient le sol comme il fallait s’y attendre. La tornade avait aussi bien été externe qu’interne. Et, le plus surprenant, un être assis le long du mur à même le sol apparemment dans un fort état d’anxiété vu le tapotement nerveux de ses doigts contre la pierre lisse. Mais surtout ce qui laissa le jeune lycan dans une immobilité totale sous l’effet de la surprise, c’était les longues ailles qui sortaient du dos de l’homme. Trouver un ange ici, sur le territoire des hommes était sans doute la dernière chose qu’il s’attendait à rencontrer en montant dans cette tour et même, en arrivant au village.
A en juger par l’absence de réaction de celui-ci envers Tom, ce dernier jugea que sa présence n’avait pas encore été remarquée. Il faut dire que ce qui est bien avec la pierre c’est qu’elle ne grince pas comme peut le bois sait si bien le faire !

Seulement, cette présence n’était pas forcément amicale non plus…Il ne connaissait pas l’ange face à lui, ne pouvait savoir si c’était un ami ou un ennemie, si, dès que leurs regards ce seront croisés, il ne lui sautera pas à la gorge pour le tuer. Peut-être étai-ce son repère et qu’il n’aimait pas se faire déranger dans celui-ci du moins sans que l’intrus se soit annoncé et présenté.


-Hum…hum… !


Petit raclement de gorge pour signifier sa présence…Tom venait d’opter pour la solution pacifique –pour une fois– et voulait signifier à l’inconnu qu’il n’était plus seul dans la pièce.


-Un problème ?!

Par là le jeune lycanthrope voulait parler du cri de rage qu’il avait entendu plus tôt dans l’escalier et l’état dans lequel il semblait se trouver.
Tom dévisageait l’ange de ses grands yeux rouges avec son habituel sourire narquois qui avait du mal à le quitter malgré les récents chamboulements de sa vie et de son état d’esprit. A noter que ce sourire n’avait rien de menaçant et ne se voulait pas du tout méchant mais les habitudes ne se perdent pas si facilement…

_________________
X
never forgive, never forget
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverland.actifforum.com/index.forum
Yann Amiss
Ange déchu
Ange déchu
avatar

Nombre de messages : 112
Age : 26
Race : Ange déchu
Rôle : Voleur
Âge : 200 ans
Date d'inscription : 16/01/2007

Memory
Clan: Neutre
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Toute une ville détruite [PV]   Jeu 13 Nov - 0:31

[Pardon je suis en retard et en plus c'est court. Mais je préférais ne plus faire trop trainer le rp]

Yann sursauta. Il leva le nez et vit qu’il n’était pas seul. Vu l’état dans le quel il se trouvait, lui qui n’était d’ordinaire pas méfiant aurait considéré à ce moment n’importe qui comme son ennemi. Tom était la première personne qu’il croisait depuis qu’il était là, il eu le bête automatisme de penser qu’il était responsable de ce carnage. Et puis son apparence ne lui inspirait pas confiance, loin de là. Il fallait bien être une créature maléfique pour posséder de tels yeux et de tels cheveux. Encore une fois, il raisonnait de façon bête et méchante, il était encore sous le choc de ce qu’il avait vu. Son regard envers le nouveau venu fut méfiant, son attitude devint alors très froide.

Il posa sa main sur celle avec la quelle il avait frappé le mur, pour se la soigner. A cogner si fort, il se l’était abimé. Sans un mot, il se leva lentement, guettant le moindre geste suspect de la part du jeune homme. Il essayait de deviner la race dont il faisait parti, mais n’était pas assez connaisseur pour en être certain. Il optait pour l’humain ou le loup garou. Que ce soit l’un ou l’autre, il n’était pas face à l’une des créatures les plus douces. Si encore il avait une arme sur lui ! Mais non, il avait cassé sa vieille épée quelques jours plus tôt, et l’avait abandonné au milieu de la forêt. Sa seule défense était sa capacité à voler. Si cela chauffait trop, il n’aurait qu’à prendre son envol, et s’enfuir par les nombreuses et grandes fenêtres qu’il y avait dans la salle.


-Le problème me semble évident… Qui êtes vous, et que s’est il passé ici ?

Cette rencontre allaient peut être pouvoir être l’occasion de connaître l’origine d’un tel carnage. Quel peuple, quelle armée pouvait avoir fait une telle chose ? Les humains ? Oui certainement, la guerre était là il le savait, mais il ne savait pas quelle ampleur elle avait prise au cours de ces dernières années. Il avait jusqu’ici cru à un affrontement comme il y en avait tout le temps entre les différentes races, rien de bien grave. Mais qu’une ville aussi grande que celle-ci soit détruite… C’était… Fort. Toujours aussi méfiant, il recula d’un pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ataxia.forumsactifs.net/index.htm
Tom Shïakyo
loup-garou
loup-garou
avatar

Nombre de messages : 365
Age : 35
Race : loup garou
Âge : 23 ans
Date d'inscription : 10/10/2006

Memory
Clan: Neutre
Pouvoirs:

MessageSujet: Re: Toute une ville détruite [PV]   Dim 16 Nov - 13:58

[HJ: Pas de problème t'inquiète pas !]



Le regard froid et suspicieux que lança l’ange à son égard laissa Tom de marbre. Il avait l’habitude de ces regards méfiants pouvant même aller jusqu’à la haine. Après tout, avec de pareils atouts que les siens, cela n’avait rien d’étonnant. La couleur rouge étant souvent associée au malin et toutes ces choses pas très saines, cela expliquait beaucoup de chose. Mais le jeune homme n’avait pas vraiment choisi cette couleur là, c’était plutôt elle qui l’avait choisie. Et il fallait bien vivre avec non ?!
Mais une question perturbait son esprit. Il connaissait bien les anges pour la haine de gens de son espèce, lui-même c’était plus d’une fois fait prit en chasse par ces créatures ailées soi-disant serviteurs des Dieux. En effet, ils voyaient dans les loups-garous la manifestation incarnée du malin. Ce qui est soi n’est pas totalement vrai. A l’origine, Tom n’était qu’un pauvre humain qui c’était malencontreusement fait mordre. La mal chance peut-être oui, mais nullement une perversion des enfers.
Quoi qu’il en soit l’attitude de cet ange là ne lui semblait pas vraiment amicale à son égard. Aurait-il deviné la présence canine dans son âme ?

Le jeune lycanthrope ne quitta pas une seconde des yeux l’ange suivant le moindre de ses gestes avec attention ses grands yeux rouges ne sillant pas un seul instant. Il l’observa se soigner lui-même, très pratique ça, et se lever l’air des moins amicale. Non vraiment, à croire que le monde se liguait contre lui alors qu’il retrouvait un peu d’humanité en lui. Comme ci le destin ne voulait pas que Tom retrouve un peu de pureté dans son cœur et le poussait à se battre encore et encore, à réveiller la haine et l’assombrir de nouveau. Le refaire plonger, lui maintenir la tête dans l’eau profonde et trouble de la vengeance. Perfide destin…

L’ange parla alors une fois debout d’un ton froid et que Tom jugea d’agressif. Et la politesse dans tout ça ? Il ne le tenait quand même pas responsable du désastre qui avait submergé cette ville quand même ? Lui qui c’était battu ici, donnant son sang et sa sueur pour sauver sa vie en premier d’accord, mais aussi contre ces humains assoiffés de sang magique ! Non, vraiment, là c’était trop fort !
Cependant le jeune homme resta calme, maitrisant parfaitement ses traits. Seul son sourire narquois s’allongea un peu plus. Vieille habitude… !

Son regard perçant toujours pointé vers l’étrange ange qui semblait débarqué de nulle part pour ne poser une telle question, car après tout, tous savaient pour cette ville, tous les habitant de Neverland avaient entendus parlés du carnage du village des sorciers, et nombreux étaient ceux qui y avaient participé ou perdu un être cher, Tom laissa un silence s’installer, un silence un peu tendu. Il savourait secrètement cet instant, l’ange recula même d’un pas. Il faisait si peur que ça ? Peut-être oui, après tout il venait de passer une bonne semaine à battre la campagne si on peut dire…


-Et bien il semblerait que ce qui soit évident pour vous ne le soi pas pour moi. A moins que votre problème soit le sort de cette ville ? Dans ce cas ce qui est évident pour moi le devient moins pour vous.

Un éclair d’amusement passa dans l’océan rubis de ses yeux. Son ton était des plus calmes et loin de montrer le moindre signe d’agressivité. Tom jeta un regard circulaire dans la pièce et eu un petit hochement de tête avant de reporter son attention sur l’ange et de reprendre la parole toujours sur le même ton calme et posé.

-Il est vrai qu’on peut observer un tel acharnement que dans peu de lieu encore debout. Il faut dire que les combats ce sont généralement déroulé dans la plaine verte et les traces sont donc moins frappantes. Seul le port peut égaler cette atrocité. Je crois même pouvoir dire qu’elle dépasse celle-ci, ici, il n’y a plus que des ruines, là-bas ce n’est plus qu’un vaste cimetière encore fumant.

Le regard perçant Tom observait les réactions de l’être qui lui faisait face. Etait-il au courant pour le port ou bien, comme pour ce village, sa destruction lui était méconnue ?! Dans ce cas, qu’avait-il fait ces dernières années, où était-il ?!
Toujours avec ce sourire amusé sur le visage Tom reprit encore la parole sans laisser le temps à l’ange de répondre.

-Mais tout cela vous devez le savoir non ? La guerre n’a épargnée personne à ce que je sais, à moins que vous ne vous soyez endormi dans un endroit reculé et inaccessible par la furie qui fit rage ici-bas. Quoi qu’il en soit, pour éclairer un peu votre lanterne, sachez qu’en ce bas monde le sang coula à flot et les cris de haine se mélangeaient aux cris de douleurs. Et cette ville qui nous appartenait autrefois est maintenant propriété des humains. C’est ici-même que ce déroula l’une des plus grande bataille. Elle fut sanglante et, comme vous pouvez le juger, dévastatrice !

Tom racontait tout cela sur un ton décontracté et tout à fait calme sans le moindre sentiment sinon de l’ironie. Aucune amertume ou colère perçait dans sa voix et il continuait de fixer son interlocuteur qui n’avait toujours pas pût placer un mot.


-Mais avec tout ça j’en oublie la politesse. Je me présente, Tom.


Sur ces derniers mots, le jeune lycanthrope tandis sa main blanche vers l’ange son sourire narquois comme collé à ses lèvres. Intérieurement il riait. Oui, il se moquait un peu ce cet ange à sa façon, mais pas méchamment, juste que l’ignorance de ce dernier avait quelque chose de ridiculement risible du point de vue de cet homme-loup qui avait perdu son humanité pendant ces années, lui qui avait erré en tant que loup, lui qui était revenu du plus profond des abîme, voilà que cet ange là, pur, venait presque l’accusé d’être à l’origine de tout, voilà qu’il le montrait du doigt comme un monstre, voilà qu’il lui demandé ce qu’avait bien pût se passer ici. Mais où était-il cet ange qui semblait désemparé face à ce carnage aujourd’hui ? OU était-il bon sang ?! C’est peut-être le peu d’amertume qui chatouillé son cœur qui le poussait ainsi à se moquer de lui dans cette haute tour.

_________________
X
never forgive, never forget
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://neverland.actifforum.com/index.forum
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Toute une ville détruite [PV]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Toute une ville détruite [PV]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» toute nouvelle passionnée des pullip
» probleme connection avec livebox orange toute les leds oranges
» [Astuce] Voir des caméra en direct ( parking , ville, ...)
» Briançon petite ville grand renom
» *Tiens.. Qui est là?Ma tante Charlotte! Euh non.. Day-Hayate

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Neverland :: Territoire des Hommes :: Le village des tours-
Sauter vers: